26 Candles : C’est mon anniversaire !

Il était une maille - 26 Candles

Happy Belated Birthday to me ! Pour les non-anglophones : c’est mon anniversaire (enfin hier) !

Pfiou, 26 ans déjà, je n’arrive pas à y croire. Ok, je ne suis pas si vieille que ça mais mine de rien cet anniversaire me rappelle que le temps passe plus vite que je ne le crois (et le voudrait).

Je ne vais pas vous faire de discours en mode “C’était mieux avant”, ce n’est pas mon genre même si j’ai un petit côté nostalgique qui est toujours là. Non, je vais plutôt vous parler des différences “ma vie” vs “la vie que je croyais que j’aurais à 26 ans quand j’en avais 15 de moins”.

Pourquoi 15 ans de moins ? Car avant-hier, ça a fait 15 ans que le film “Harry Potter et la pierre philosophale” est sorti au cinéma. Or, la découverte du monde d’Harry Potter a été un grand moment pour moi. C’est grâce à ce film que j’ai eu envie de lire les livres, que j’en suis tombée amoureuse et que j’ai commencé à lire à haute dose (même si ça s’est calmé en vieillissant).

26 candles : Ma vie VS Ma vie rêvée à 11 ans !

Cet article “confession”, je vais le faire par points. 4 plus précisément. Sur 4 thèmes qui me tiennent à coeur et qui sont importants pour moi sur l’organisation et l’idée que je me faisais étant ado sur ce que c’est d’être adulte. Les thèmes : Mon job, Ma vie sentimentale, Mon chez-moi, Mon rapport à mon corps. Oh, et puis, je vais vous faire un tableau.

Ma vie sentimentale

Clairement, ce n’est pas ce que j’espérais à 11 ans. Mieux ? Moins bien ? Certains penseraient que c’est moins bien. Mais je n’aime pas penser comme ça, j’aurais l’impression d’avoir raté quelque chose. Or, je préfère voir cela comme un détour avant d’atteindre mon objectif.

À 11 ans À 26 ans
Je me dis qu’à 26 ans, je serai mariée (ou pas loin) avec l’homme de ma vie. Grâce aux films américains à l’eau de rose, j’imaginais rencontrer mon amoureux à la fac vers 20 ans. Du coup être mariée à 26 ans me paraissait plutôt jouable selon mes petits calculs persos. Par contre, je ne m’imagine pas encore avec une descendance, après tout, je veux voyager un peu en couple avant de devenir maman. Je suis en couple, et c’est tout. Le reste n’est pas là, et ne sera pas là avant un moment. Frustrée ? Non, j’ai rencontré mon amoureux plus tard que je l’avais prévu. À 23 ans en fait, donc bonj’ai “perdu” 3 ans sur mes calculs de base. Du coup, j’ai 3 ans de marge pour rattraper cela 😉

Mon job

Clairement, ce n’est pas ce que j’espérais à 11 ans. Mieux ? Moins bien ? Certains penseraient que c’est moins bien. Mais je n’aime pas penser comme ça, j’aurais l’impression d’avoir raté quelque chose. Or, je préfère voir cela comme un détour avant d’atteindre mon objectif.

À 11 ans À 26 ans
Déjà, je voulais être institutrice. Ou professeure de mathématiques, je n’étais pas sûre de mon choix. Mais j’avais envie d’enseigner et J’aimais profondément les maths. J’étais bonne élève, très cartésienne et très têtue. Je ferai un bac S et puis c’est tout. J’étais sûre de mon choix (l’enseignement) et je ne comptais ni redoubler, ni faire de détours sur mon parcours scolaire. Pour mon moi de 11 ans, à 26 ans, j’aurais fini mes études et je travaillerais depuis plusieurs années, je serais bien dans mon job et motivée tous les jours à aller travailler. Heu… Jusqu’au Bac S, j’ai plutôt bien respecté mais envies d’ado. J’ai effectivement fait un Bac S spé math (j’ai tenu bon à ceux qui me disaient de faire spé physique/chimie). Mais pour le reste, je suis loin du compte. Je n’ai pas de “vrai boulot” comme je l’entendais à 11 ans. Je suis de nouveau étudiante, j’ai repris une alternance en Informatique. Oui je bosse, je suis développeuse web. Mais c’est tout neuf et ça me fera avoir une vie d’étudiante pendant encore quelques temps. Des regrets ? Non ! Mon moi de 26 ans sait que des détours sont nécessaires dans la vie. L’envie que j’avais le moins anticipé ? Mon désir de voyage et le Canada. Ma vie actuelle est surtout différentes de mes projets d’ado à cause de (ou grâce à) ce séjour. Ok, je ne voulais plus être institutrice depuis longtemps. Mais le reste j’y croyais. Sauf que, je suis partie, j’ai découvert un nouveau domaine, un nouveau pays et ça a bouleversé ma vision des choses. Concrètement, je suis devenue plus ouverte. Et ça c’est plutôt bien. Ma carrière “rêvée” viendra. J’y travaille dur en tous cas.

Mon chez-moi

Où je vivrais ? Serais-je proprio ? Ou presque ? Vivrais-je seule ? En couple ? En France ? Ailleurs ? Voilà de nombreuses questions à répondre !

À 11 ans À 26 ans
Je veux : vivre à la montagne mais près d’une grande ville et être proprio de mon chez-moi. Seule ou en couple, peu importe, mais être adulte pour moi signifiait avoir une jolie maison bien à moi. Je suis locataire avec mon chéri d’un T2 dans le Val-de-Marne. Bien loin de mes envies d’il y a 15 ans. Moins bien ? Globalement oui. Je n’ai jamais rêvé de vivre en banlieue parisienne et ça ne me fait toujours pas kiffer. Je n’ai rien contre mon petit appart’ par contre, il est plutôt mignon et aménagé à nos goûts. Ok, je ne suis pas proprio mais en même temps, quand on part vivre à l’étranger dans sa vingtaine, ce genre de projet est souvent reporté. Et puis comme je ne rêve pas de passer ma vie en banlieue parisienne, ce n’est pas plus mal, je suis libre (ou presque) d’aller où le vent me porte 😉

Mon rapport à mon corps

Hum, le sujet le plus délicat. Et pourtant oh combien important. Alors satisfaite ou pas ?

À 11 ans À 26 ans
Je suis une adolescente un peu trop gourmande. Je n’aime pas trop mon corps qui change surtout au niveau de la poitrine, j’ai du mal à assumer une poitrine un peu trop forte et un poids un peu trop élevé. À cet âge, j’espère sincèrement qu’à l’âge adulte, je serai mince, tonique et happy dans mon body. La réalité est un peu différente. Il a fallu de nombreuses années mais j’ai (enfin) fait la paix avec ma poitrine ouf ! Un bon point ! Pour le reste, je suis en dents de scie. Des jours avec, des jours sans. Je suis loin d’être mince comme je l’espérais à 11 ans. Malgré ça, je me suis musclée, je suis plus tonique et je prends plus soin de moi. Il reste du boulot mais je suis dans une bonne démarche et je m’accepte un peu plus chaque jours 🙂

Voilà, vous savez tout. Comme quoi, on peut rêver sa vie pendant des heures et elle vous offrira tout de même plein de surprises. Des belles, des moins belles mais en tous cas, mon avenir n’est pas figé dans la pierre. Je peux travailler dessus et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle pour les années à venir qui seront pleines de beaux challenges !

⭐ Marion ⭐
Jeune femme de 26 ans passionnée par le monde du digital, je vous partage ici mes envies, coups de cœur et autres délires sur le DIY, le running, les voyages et tout ce qui me passera par la tête !

2 commentaires

  1. Joyeux anniversaire Marion. C’est bien de prendre la vie avec philosophie et de composer avec les surprises qu’elle nous offre. On change, on voit les choses sous un autre angle, on évolue et l’on compose notre futur parfois bien différemment de notre projet initial … l’important c’est d’aller de l’avant et de vivre pleinement. Tu as déjà réalisé beaucoup de jolis choses durant l’année écoulée.
    Passe une bonne journée,
    Au plaisir de te lire,
    Thali

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :