Vive le Roi ! Vive la Reine ! Une couronne au tricot pour ma galette !

Bonne année tout le monde ! 🙂 

Je sais, je sais, c’était il y a quelques jours mais la tradition veut qu’on se le souhaite jusqu’à la fin Janvier non ? 😉

D’ailleurs en parlant de tradition, n’est-ce pas la saison des galettes ? Et oui ! Vous ne pouvez y échapper, pas même ici. Du coup, j’ai eu l’idée d’un petit DIY de circonstance : une couronne au tricot ! 🙂

Let’s go pour ce tuto !

Étape 1 : le matériel

  • Laine peu importe la taille (pour aiguilles de 5,5mm dans mon cas)
  • Aiguilles à tricoter, plus petites que celles conseillées pour la laine (3,5mm dans mon cas)
  • Une aiguille à laine pour la couture

Étape 2 : la réalisation

  1. Monter 6 mailles
  2. Tricoter en point de riz sur deux rangs
  3. Créer la pointe : Tricoter en point de riz sur 10 rangs en tricotant 2 fois la première maille sur les rangs impairs (1/3/5/7/9)  et  2 fois la dernière maille sur les rangs pairs (2/4/6/8/10). Puis, tricoter en point de riz sur 10 rangs en tricotant ensemble les deux premières mailles sur les rangs impairs (11/13/15/17/19)  et en tricotant ensemble les deux dernières mailles  sur les rangs pairs (12/14/16/18/20).
  4. Tricoter en point de riz sur deux rangs
  5. Répéter les étapes 3 et 4 pour créer autant des pointes que vous le souhaitez (7 pointes on suffit dans mon cas)
  6. Rabattre les mailles
  7. Bloquer l’ouvrage
  8. Fermer la couronne

Profitez de votre création ! Et surtout, faites vous couronner ! 😉 

wpid-1434559293780.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Replies to “Vive le Roi ! Vive la Reine ! Une couronne au tricot pour ma galette !”

  1. Félicitations une couronne en tricot c’est la première fois que je vois cela, et ça fait plein d’effet.
    Amitiés,
    Thali

    1. Merci Thali ! Je l’avais vu sur un blog espagnol mais plutôt destiné à un enfant. Je l’ai adapté à ma sauce 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.