Toronto, I miss you !

Skyline Toronto

Voilà c’est dit : Toronto, tu me manques ! Pour ceux du fond qui n’auraient pas suivi, j’ai passé 13 mois à Toronto entre Mars 2014 et Avril 2015. Je suis donc rentrée depuis plus de 2 ans et demi. Oui mais voilà, j’y pense toujours, un peu, beaucoup, énormément ! 

Toronto, tu me manques trop !

Le Canada, Toronto et moi…

A l’origine…

Le Canada, c’était un rêve de très longue durée. J’avais toujours rêvé de vivre là-bas un temps. Je l’ai fait après mon Master en communication. J’ai obtenu mon PVT et je suis partie à Toronto.

Pourquoi Toronto ? Car je voulais parler anglais, et je voulais être dans une ville qui bouge. Honnêtement, ce n’était pas l’amour au premier regard. Arriver en fin d’hiver c’est moyen, il fait moche, tout est moche. Je n’ai vraiment commencé à aimer la ville qu’en Mai, soit 2 mois après mon arrivée. 

A la base, le Canada était une aventure passagère. Quelques mois, jusqu’à Noël au plus. Et puis j’ai rencontré mon amoureux, un PVTiste comme moi, parisien. Il m’a convaincu de rester quelques mois de plus. Je l’ai convaincu de rentrer au Printemps suivant. 13 Mois au Canada. Voilà 2 ans et demi. 

J’ai choisi de rentrer. J’aurais pu postuler à un autre visa, j’aurais pu tenter plus de choses pour en avoir un nouveau permis de travail. Je ne l’ai pas fait. Je voulais rentrer. J’aimais la ville, j’aimais le ville, j’adorais ma vie là-bas. Mais ma famille me manquait. Beaucoup.  

Et maintenant ? Je veux repartir. 

Comprenez-moi bien, j’aime mon pays. J’aime la France, c’est un merveilleux pays quoi qu’en disent les rageux. On y vit bien, on a une richesse culturelle incroyable, de superbes paysages et on a des services au quotidien qui valent vraiment le coup. 

Et J’aime toujours autant ma famille. Je sais qu’ils me manqueront beaucoup si je repars. Mais (et je sais que ça peut-être perçu comme très égoïste comme propos), on ne vit pas pour les autres, on ne choisit pas sa vie pour faire plaisir à ses proches. 

La vie à Toronto me correspond mieux, j’y étais bien. J’aimais le mode de vie, le style de ville, l’organisation au boulot, les gens… tout ! Bien plus que la vie que j’ai pu avoir en France ces deux dernières années et demi. Et franchement, cette vie me manque beaucoup trop pour continuer à en rêver sans agir ! 

Toronto, on va se revoir !

Après des mois de discussions (plus ou moins animées), mon amoureux et moi avons décidé de repartir à Toronto. Ou en tous cas, de tout essayer pour pouvoir le faire. 

Nous allons donc postuler à la Résidence Permanente au Canada qui nous accordera un visa pour 5 ans. Il sera demandeur principal et moi je serai sa conjointe de fait. 

C’est un long parcours, que nous avons plus ou moins entamé depuis décembre dernier mais qui avait été mis en suspens car mon amoureux avait des doutes. Maintenant que ses doutes sont levés, nous allons pouvoir continuer à rassembler les papiers nécessaires à notre candidature et postuler. Actuellement, il nous manque l’évaluation de nos diplômes pour pouvoir créer notre profil candidat sur le site de l’immigration canadienne, il nous faut encore un peu de patience. 

Si tout baigne comme on l’espère, nous devrions être de retour au Canada à la rentrée 2018. Car même si la RP est obtenue avant, je suis “coincée” ici encore jusque fin Août 2018 par ma formation en développement web. 

Bref, on se lance. Et à dans 1 an Toronto ! 

A l’aventure au Canada !

L’aventure de la Résidence Permanente est totalement différente de ce que nous avons connu en PVT. Le parcours est long et compliqué. Il est aussi très coûteux. Ce n’est donc pas une décision à prendre à la légère, et nous avons bien pesé le pour et le contre de celle-ci. 

Nous sommes aussi bien conscients que cette 2e vie au Canada ne sera pas comme la première. Déjà, nous serons intégrés au système Canadien pour la sécurité sociale (ce qui n’est pas le cas en PVT). Nous vivrons moins en “touristes” que la première fois. Et puis, cela aura moins l’attrait de la nouveauté malgré le fait que la ville aura beaucoup changé et que nos anciens points de repères ne seront peut-être plus là. 

Bref, nous ne sommes pas dans l’illusion du tout est beau, tout est facile et c’est le paradis. Nous savons dont nous venons, où nous voulons aller et des difficultés que nous allons rencontrer. Et vous savez quoi ? On a hâte de les surmonter !!!! 😀 

C’est tout pour aujourd’hui ! Je vous reparlerais forcement de ce projet dans les mois/années à venir. Car il va prendre une grande place dans ma vie 😉

À bientôt ! ❤

PS : n’oubliez pas de me rejoindre sur Facebook, Twitter ou Instagram pour plus d’updates !

P-PS : Ne vous inquiétez pas, nous avons parlé de ce projet à nos plus proches avant que je n’en parle sur ce blog 😉 

⭐ Marion ⭐

Jeune femme de 26 ans passionnée par le monde du digital, je vous partage ici mes envies, coups de cœur et autres délires sur le DIY, le running, les voyages et tout ce qui me passera par la tête !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :